En 1997, Gérard Rinaldi monte un studio d’enregistrement avec son matériel, son argent personnel, et sa tutelle de compétence pour Patrick Émonts, un jeune électricien d’intérim rencontré à l’occasion du projet “Resto”.

Mais là encore l’animateur culturel doit renoncer à la réalisation de ce projet, suite à de nouvelles pressions exercées sur la fragile personnalité de son jeune associé. Ce dernier créera le Studio Tremplin en trahissant l’accord initial qui donnait la fonction de directeur artistique à l’un, et celle d’ingénieur du son à l’autre.

Aujourd’hui, le Studio fonctionne toujours et joue son rôle de Tremplin pour les jeunes groupes de musiques actuelles.

De son côté, le Café Théâtre 7ème Vague s’est doté d’un matériel d’enregistrement pour couvrir des spectacles musicaux programmés et pour réaliser des albums de création sous le label “Constroy Mouvement”. Un emploi de régisseuringénieur du son rend cette tâche productive depuis 2005.