GROUPE D'INTERVENTION ARTISTIQUE DE RUE

Historique > 20 ans d’action > GROUPE D’INTERVENTION ARTISTIQUE DE RUE

En septembre 1988, le jour de l’inauguration de la fresque Vasarelly en façade de mairie, quatre artistes locaux manifestent pacifiquement de leurs présences silencieuses, debout, aux abords de la tribune des édiles, pendant le discours du maire Scaglia. Ils voulaient signifier ainsi la disproportion symbolique entre l’investissement des deux millions de francs pour la fresque et les zéros francs pour la création locale toujours proposée par 7ème Vague. Le premier numéro de la Revue “La Déferlante” en fait état.

À un an d’élections municipales, 7ème vague entreprend une série d’interventions artistiques sur le thème des inaugurations électoralistes : on inaugure “la place suisse” à l’entrée du port, “le cinéma” et “la piscine de la poste”, “la ligne de métro de la poste”. Chaque intervention est l’occasion d’informer les passants curieux, du projet et du besoin d’un lieu nouveau de diffusion : car la salle Apollinaire est mise à disposition de la Troupe André Mairal, parachutée de Reims avec l’aide de l’État.

Empêchés de toute possibilité d’expression et de création artistique à La Seyne, les Touchozarts de 7ème Vague lancent la fusée du Constroy Mouvement à Toulon sur la Place Puget. Puis en 89-90, aprés la programmation, au CREP des Lices, de la création théâtrale “chassé-croisé” de la Cie “Galop de Buffles” de Stéphane Balistréri, que la FOL 83 produira pour le Festival Off d’Avignon, la 7ème vague organisera l’animation et la programmation artistique de La Valette en Fête, de Fêtes de quartiers au Luc
et à Toulon, jusqu’au Grand Rassemblement National au Luc, de “Touche pas à mon Pote”.